photo : DR

Ecca Vandal

Urban Punk / R’n’B - Australie

Mardi 5 juin 23h50

Chapit’Auc

Ecca Vandal est une énigme mystérieuse et fascinante. Sud-Africaine avec des racines sri lankaises, elle a grandi à Melbourne, en Australie, et forge sa culture musicale avec le jazz avant de découvrir le hip hop et l’esprit DIY du punk rock. Elle est clairement la représentation de cette nouvelle génération où tout se trouve sur internet, où l’on écoute sa musique en aléatoire dans son téléphone avec une playlist sans barrière de styles. On y écoute aussi bien des monstres de l’industrie musicale comme Beyoncé que des artistes emblématiques de la scène DIY comme les Bad Brains (dont elle arbore fièrement le tee shirt dans plusieurs de ses clips).
Ce mélange perpétuel sans guerre de chapelles en devient tellement naturel que, quand Ecca Vandal commence à faire de la musique, c’est tout ce melting pot, a priori incompatible à tout point de vue, qui se retrouve fusionné. Son premier album est explosif, incroyable : on y retrouve une ferveur Girl Power qui rappelle parfois les grandes heures de Le Tigre, des lignes de basses grime de la scène rap anglaise et des refrains R’n’B taillés pour les stades US. C’est la gifle, et c’est clairement l’une des artistes à ne pas rater cette année sur la plaine de la Gloriette.
Sous le Petit Chapiteau, pour son tout premier passage en Europe, Ecca Vandal est attendue de pied ferme.

Site officiel Facebook Twitter Instagram Spotify