photo : Florent Mazzoleni

Joey Le Soldat

African / Electro / Rap - Burkina Faso

Jeudi 7 juin 20h45

Chapit’Auc

Se réclamant de Sankara, leader de la libération du Burkina Faso dans les années 70, Joey le Soldat est un rappeur partisan, opposant au pouvoir de Blaise Compaoré, destitué en 2014. Militant et impliqué, c’est le besoin de s’exprimer et de dénoncer les agissements des gouvernants dans son pays natal qui l’a poussé à se révéler par la musique. Un réveil qui a commencé par l’écriture et le hip hop, les sound systems de Ouagadougou, puis le groupe Waga 3000 qui chanta sur la guerre le titre Voir tomber ses fils, qui le fit connaître au-delà des frontières du Burkina Faso. Décidant de faire cavalier seul, il s’associe à des producteurs tels que DJ Form et Red Rum qui signeront les musiques de l’album Burkinn Ba. Le Belge Max le Daron, lui, greffera ses musiques électro sur le nouvel album Barka.
Ses chansons ne verront aucun inconvénient à transgresser les genres car, nous vous l’avons déjà répété dans ces colonnes et sur les ondes de Radio Béton : dire que c’est du rap africain, ça ne veut rien dire. Les musiques africaines, aussi riches et variées soient-elles, sont aujourd’hui autant imprégnées des musiques occidentales que les artistes occidentaux se sont inspirés des Africains. Un libre-échange comme on les aime, prospère aux nombreux allers-retours auxquels nous avons la prétention de participer en invitant ce soldat de la paix sous les toiles de nos chapiteaux.

Site officiel Facebook Twitter Bandcamp