[PLACES A GAGNER] Tachycardie + Hyperculte + Spelterini / 02.11.19 | Radio Béton 93.6

[PLACES A GAGNER] Tachycardie + Hyperculte + Spelterini / 02.11.19

Publié le 22 octobre 2019 à 14:35

PLACES A GAGNER POUR LA SOIREE DU SAMEDI 2 NOVEMBRE A L’ASTROLABE, avec :

TACHYCARDIE (TOURS / NOISE EXPERIMENTALE)

Sous ce nom d’emprunt obscur et palpitant se dissimule le projet solo de Jean-Baptiste Geoffroy, musicien, compositeur et batteur rompu à l’exercice du groupe et de l’écriture collective, improvisée et expérimentale (Pneu, La Colonie de Vacances, Binidu, Futuroscope, La Nuit Manquante). Tachycardie est une synthèse personnelle et introspective de l’expérience des dichotomies oralité/écriture, musiques populaires/musiques savantes, musique enregistrée/art de la représentation ; la problématique du langage musical, de sa transmission s’inscrit donc au cœur de la recherche du compositeur.

HYPERCULTE (SUISSE / TRANSPOP KRAUT EXPERIMENTALE)

C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous » scande Hyperculte sur son deuxième album Massif Occidental, véritable cri de liberté musicale, sauvage et joyeux (à paraître fin avril 2019 sur le label Bongo Joe Records). Le duo, formé de la fine fleur de la scène rock expérimentale genevoise – Simone Aubert (Massicot, Tout Bleu) à la batterie, guitare et chant et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse et chant -, poursuit sa cavalcade folle dans un monde en proie au chaos, pour mieux nous entraîner dans sa transe mêlant disco, pop, kraut, punk et post rock.

SPELTERINI (NANTES – DRONE)

Quand deux membres de Chausse Trappe et deux membres de Papier Tigre et La Colonie De Vacances se rencontrent, ça donne Spelterini, groupe formé en 2017 à Nantes. A l’image de la funambule Maria Spelterini dont ils empruntent le nom, le but est de jouer en souplesse et en tension, de rester à l’écoute et d’être vif, toujours sur le fil. En concert, le groupe interprète des morceaux long format enchaînés comme des traversées haletantes et sans filet, à base de rythme, de drone et de feedback. L’accident, l’erreur, l’imprévu, sont saisis au vol par le groupe comme autant de ressorts créatifs, participants ainsi à la vie des morceaux et au renouvellement de la performance.