| Radio Béton 93.6

Catégorie d’événements : Festival

Publié le

Festival Bruissements d’elles 2020

La peinture acrylique parfois avec collage papier marouflé de Cathy Belle est volontairement éloignée des bases académiques. Elle créée uniquement à partir de ses émotions sur un instant donné. De cette manière se décident les couleurs, les formes et les symboles qui emmènent le public dans un univers imaginaire, un véritable voyage. Cathy Belle est artiste peintre depuis 1999, date à laquelle elle a commencé à exposer un peu partout en France.

Vernissage Mardi 3 mars à 18h

Du SAMEDI 29 FEVRIER au SAMEDI 21 MARS

Entrée libre – Aux horaires de la médiathèque – Tout public

Bruissements d’elles est né du désir d’affirmation et d’émancipation des femmes œuvrant en tous secteurs de la création.

Pour cette 21e édition, treize villes et structures culturelles indépendantes se sont réunies autour d’une programmation forte mettant en valeur l’histoire des femmes, leurs combats et leurs talents à travers un grand nombre d’expressions artistiques :

De la musique avec Contrebrassens, Melissa Laveaux, Suzanne, …

Du théâtre avec « Ich Bin Charlotte », « Nous sommes les petites filles des sorcières que vous n’avez pas pu brûler« , …

Mais aussi de la danse, de l’humour, de la sculpture, peinture, du cinéma…

Salles : Espace Malraux, Oésia, La Parenthèse, La Pléiade, l’Escale, et bien d’autre …

 

Du MERCREDI 4 au MERCREDI 25 MARS 

Programmation et infos : http://bruissementsdelles.fr/programmation/ 

Billetterie : https://bruissementsdelles.festik.net/ 

Festival Bruissements d’elles 2020

Révélation du dernier festival d’Avignon, ce texte, qui a reçu le Prix Pulitzer du texte dramatique, a déjà été traduit et joué dans plus de dix pays.

Quand un travesti bouscule l’histoire

Tirée d’une histoire vraie, la pièce retrace l’enquête troublante menée par deux amis Américains pour tenter de percer le mystère de Charlotte von Mahlsdorf, un personnage fascinant et subversif devenu une icône de la pop-culture berlinoise. Charlotte est une énigme. Comment a-t-elle pu traverser les heures sombres du nazisme et du communisme sans jamais dissimuler son travestissement ? Quels événements l’ont conduite à collectionner des meubles anciens, à ouvrir un cabaret dans les années 1950, puis à s’exiler ?

 

MERCREDI 4 MARS 

20h30 – 23h

Espace Malraux

Plein tarif : 32 € Tarif(s) réduit(s) : 16€/23€/26€

Festival Bruissements d’elles 2020

LifeZone – Olivia Rolde

Dans sa peinture, Olivia Rolde travaille à nous montrer notre possible de regards, tout autant intérieurs que physiques, sur un monde dont nous ne connaissons jamais que cet espace de « vision » et d’expérience, cette embrasure étroite de nos sens où nous nous contentons de vivre (…)

Laves éruptives, élans de flammes qui se dressent, danses de spectres qui s’enlacent et se heurtent, glougloutent et invectivent, couleurs et lignes qui se font terreau pour verdoyer, dévalent en abîme, tutoient le ciel et les nuages, et s’enfoncent dans des entre-eaux d’où nous reviennent en mémoire, en leurs figures archaïques, les tout premiers élancements d’une vie balbutiante. (Extrait, Michel Diaz dans « Debouts, Présents et Vivants » 2018)

VENDREDI 6 – SAMEDI 28 MARS

Médiathèque de La RICHE

Festival Bruissements d’elles 2020

« NOUS SOMMES LES PETITES FILLES DES SORCIÈRES QUE VOS N’AVEZ PAS PU BRÛLER! » Cie Biloxi 48 (pièce de Christine Delmotte)

« On ne naît pas femme, on le devient. » Cette phrase célèbre de Simone de Beauvoir nous parle de tous temps. Qu’est-ce que devenir femme ? Qui sont ces êtres humains avec des droits particuliers, limités selon les époques et les cultures ? Certains veulent aujourd’hui défaire les acquis gagnés de haute lutte : le droit à l’avortement et à la disposition de son corps par exemple.
Dans ce spectacle, quatre actrices racontent quatre épisodes clé de l’histoire des femmes : les suffragettes en Angleterre et leur lutte pour le droit de vote en 1913, les féministes en France pour le droit à l’avortement en 1971, la jeune Malala au Pakistan pour le droit à l’éducation en 2012, les Femen en Ukraine contre les dictateurs et les prédicateurs religieux. Et une projection dans le futur avec des idées nouvelles…
Le droit des femmes varie dans le temps, avance, recule. Il est intéressant de voir le parcours du siècle derrière nous, les énormes progrès et les moments de régression, pour avancer encore vers plus de liberté et d’égalité.

 

VENDREDI 6 MARS 

20h30 – 22h

Salle Oésia

DURÉE : 1h25

PUBLIC : Tout public à partir de 14 ans

Festival Bruissements d’elles 2020

Brassens au féminin (tout public)

Après avoir roulé sa bosse seule avec sa contrebasse, Pauline Dupuy forme un duo complice avec Michael Wookey, percussionniste fantasque et surprenant. Ensemble, ils nous promènent dans le répertoire indémodable des textes et des musiques de Georges Brassens à la découverte d’histoires choisies autour de la femme…

Textes et musiques de Georges Brassens – Avec Pauline Dupuy alias Contrebrassens (contrebasse, chant) et Michael Wookey (guitare, toy piano, chant) – Création lumière : Elsa Jabrin

 

VENDREDI 6 MARS 

20h30 – 23h

La Grange de Luynes

Tout public- Tarif plein : 10 € – Tarif réduit : 8 €
Gratuit pour les moins de 10 ans

Festival Bruissements d’elles 2020

Raquette Welsch cherche l’Amour. Elle en appelle à Cupidon. Elle fait des fiches sur les différents amours à rencontrer. Elle fait des efforts. En somme, elle fait « tout ce qu’il faut » pour qu’Il arrive. Dans un rapport complice avec le public, elle fait le point sur toutes les démarches à accomplir pour Le rencontrer. Mais Cupidon va-t-il vraiment l’aider ?

Cie extravague
Écriture et interprétation : Florence Andrès  – Mise en scène : Emmanuelle Pasquier

 

SAMEDI 7 MARS 

16h – 17h

Médiathèque La Canopé, Azay le Rideau

A partir de 8 ans – Durée : 1h – Entrée libre

Réservations : 02 47 45 23 32

Festival Bruissements d’elles 2020

Une balade tendre et émouvante.

Il aura fallu beaucoup de temps à Dominique Dimey pour raconter son incroyable rencontre à Montmartre, lorsqu’elle avait 20 ans avec son père Bernard qu’elle ne connaissait pas. Élevée seule par sa mère à Chateauroux, elle est venue à Paris avec sa guitare pour démarrer une carrière d’artiste. Installée dans une chambre de bonne rue Lepic, elle découvre par hasard que ce sympathique bonhomme barbu bien connu dans le quartier est en fait son père. Après le choc de cette révélation tardive, ils vont peu à peu s’apprivoiser et ne se quitteront plus jusqu’à la mort de cet immense poète en 1981.

 

SAMEDI 8 MARS

16h30 – 19h

La Grange, Théâtre de Vaugarni

Festival Bruissements d’elles 2020

Hommage à la compositrice Mel Bonis (1858 – 1937)

En partenariat avec L’Ecole Municipale de Musique

Mel Bonis, de son vrai nom Mélanie Bonis est issue d’une famille modeste de la petite bourgeoisie parisienne. Autodidacte au piano jusqu’à l’âge de 12 ans elle sera présentée à César Franck qui ouvrira pour elle les portes du Conservatoire en Décembre 1876.

Programme de musique de chambre :

Suite orientale pour flûte, violoncelle et piano, Soir et matin pour violon, violoncelle et piano, Sonate pour flute et piano, Sonate pour violon, Barcarollepour piano

 

Dimanche 8 mars

17h

Salons Ronsard Saint-Cyr-sur-Loire

Tarifs : 14 €/12 € / 5 €

Festival Bruissements d’elles 2020

Lecture, chant, images

d’après La Vie d’Arséniev, roman de Ivan Bounine, prix Nobel de Littérature en 1933

Compagnie des Sans Lacets

 

Dans une scénographie à 6 mains, Céline Hoinard, lectrice, Pauline Rachel, soprano et Aurélia Behr, photographe, composent un spectacle en « tableaux mouvants » : Les corps, les voix, les images respirent ensemble pour raconter à travers les mots de Bounine l’univers intime d’un enfant solitaire qui grandit dans la région des steppes, nature dépouillée qui s’étend à perte de vue…

Périples au cœur d’une Russie poétique, chaleureuse et interlope, rencontre avec des personnages insolites…

 

JEUDI 12 MARS 

20h

Manoir de la Tour – Parc de la Tour, St CYR sur Loire 

Durée 1h30

Tarifs : 14 €/12 € / 5 €