| Radio Béton 93.6

Catégorie d’événements : Chronique

Publié le

Perverse. C’est de cette manière qu’a été décrite l’héroïne du roman Lolita de Vladimir Nabokov à sa publication en 1959. Pervers serait certainement le terme que l’on utiliserait aujourd’hui pour définir l’homme, beau-père et protagoniste de ce roman. Lolita est un roman qui plaît mais qui a toujours dérangé. À l’époque pour l’hypersexualisation de son héroïne, aujourd’hui pour des questions de violence et de pouvoir d’un homme, d’un adulte sur une jeune fille.

Pour son auteur, Vladimir Nabokov, il n’y a jamais eu de doutes sur ses intentions de romancier: “Lolita est une jeune fille de 12 ans alors que Monsieur Humbert est un homme mûr et c’est l’abîme entre son âge et celui de la fillette qui produit le vide”.

C’est un livre qui a fait scandale et qui pose question” Dans ce deuxième épisode spécial confinement, la chanteuse et compositrice Sylvie Hoarau du groupe Brigitte oscille entre deux états.

SAMEDI 4 AVRIL – 16H00
Sur RADIO BETON 93.6 FM et sur www.radiobeton.com

Vous nous accompagnez naviguer à travers les mers? Pendant une dizaine de minutes nous vous emportons hors de chez vous pour traverser les océans à la recherche de l’amour et de soi. Rien que ça!

Dans ce troisième épisode spécial confinement, c’est Morgane Ortin, la fondatrice du compte instagram Amours Solitaires qui s’est enregistrée, chez elle, pour nous parler d’un roman qui l’a “accompagnée pendant des longs et des longs et des longs mois de travail et d’analyse. Et j’aime bien aujourd’hui le relire et pouvoir relire tout ce que j’ai pensé aussi au moment où je l’ai lu pour la première fois et où je l’ai étudié”. Ce livre, c’est Le Marin de Gibraltar de Marguerite Duras: “ Ça raconte l’histoire d’une femme qui est très riche, qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Elle s’ennuie quand même beaucoup et en fait elle navigue à la recherche d’un marin avec qui elle a passé une seule nuit, qui est parti au petit matin mais dont elle est tombée folle amoureuse”.

DIMANCHE 5 AVRIL – 16H00
Sur RADIO BETON 93.6 FM et sur www.radiobeton.com

Il y a fort à parier que de nombreuses heures de confinement vont être passées à regarder des films et des séries. L’occasion de se poser la question de la façon dont ceux-ci sont produits, et notamment par qui.

Le collectif 50/50 en France travaille à un objectif paritaire au quotidien dans le milieu du cinéma. Au Canada, des organismes comme l’Office National du Film du Canada ont déjà mis en place des quotas.

Comment garantir un cinéma plus paritaire ?

DIMANCHE 5 AVRIL – 17H00
Sur RADIO BETON 93.6 FM et sur www.radiobeton.com